Après une série de tests, Xander "XXX" Cage, un spécialiste des sports
extrêmes couvert de tatouages, est recruté par Augustus Gibbons, un agent de
la National Security Agency (NSA), pour s'infiltrer dans une organisation
criminelle et mettre fin à ses agissements. Dirigée par un certain Yorgi, celle-ci
se fait appeler "Anarchie 99" et son siège se situe à Prague, en République
tchèque. Gibbons est persuadé que Xander Cage réussira là où les espions
conventionnels ont échoué. Ce dernier insiste toutefois pour accomplir cette
mission à sa façon. Il se présente alors directement à Yorgi et se lie
rapidement d'amitié avec lui, l'occasion pour Xander Cage de découvrir les
terribles desseins de l'organisation...

Suite au succès de "Fast & Furious", Rob Cohen veut aussi tenter de lancer
une nouvelle race de super-héros, bien à la mode en ce moment : fan de la
musique techno, des sports dits extrêmes, faisant des trafics en tous genres,
défiant les autorités et hyper-autonome. Si l'on regarde le film au 2nd degré, il
passe très bien. James Bond n'a qu'à aller se rhabiller. Et il faut dire que
comparé à notre agent Triple X, Bond passerait pour un ringard. Ici on a des
cascades à couper le souffle, des explosions toutes les 10 minutes, des scènes
d'action très exagérées, de la musique à déboucher les tympans, bref tout ce
que James Bond n'a jamais osé faire. Mais on a aussi un humour assez
décoiffant, et surtout des scènes qui se moquent (presque) ouvertement de
James Bond, tel la scène où XXX se retrouve dans sa voiture gadget, mais
malheureusement pour lui, tous les gadgets qui sont sur la voiture ne lui
servent à rien. Pour finir, on pourra no t er un hommage fait ouvertement à
"Scarface" d'Howard Hawks et un autre, plus caché au "Troisième homme"
de Carol Reed : des références du film noir.
abdel