2Fast 2Furious (de John Singleton)


Brian a dû quitter la police. Il continue néanmoins ses courses de
voitures clandestines nocturnes pour se faire un peu de blé. C'est
alors que la police le réengage pour infiltrer une espèce de mafia
dirigée par le psychopathe Carter Verone. Pour l'aider, Brian fait
engager à ses côtés son ami d'enfance et as du volant, Roman,
qui vient de purger 3 ans de prison et est en liberté
conditionnelle...

Si le début du film fait dans la banalité (on se croirait dans Fast &
Furious 1), c'est ensuite que les choses évoluent dans une
direction un peu différente, même si l'intrigue reste très simpliste.
John Singleton filme cette jeunesse rebelle avec beaucoup
d'affection. Même le personnage le plus rebelle (interprété par
Tyrese Gibson) est très sympathique. La mise en scène est certes
très efficace (et souvent "clipeuse") et ne manque pas d'énergie.
Malgré tout, on a conscience d'avoir devant les yeux un "produit"
superficiel, en particulier par rapport au survol fait sur la majorité
des personnages, qui font seulement acte de présence (beaucoup
de latinos, un peu de blacks, et curieusement un seul blanc, blond
aux yeux bleus, mais c'est quand même lui le héros du film). On
pourra retenir deux scènes : quand nos 2 héros veulent semer la
police qui les poursuit, ils entrent dans un garage d'où ressortent
une multitude de véhicules (pour les connaisseurs de cylindrées, il
y a de quoi se rincer l'oeil) ; nos 2 héros sont dans leur véhicule et
poursuivent un bateau, puis, pour le rattraper, font un long vol
plané sur le... bateau. A voir donc comme simple divertissement
pour ados, rien de plus.

Kader (action ; 23/06/2003)