Elle a 18 ans, et elle veut un travail. Elle habite dans un camping, et doit sans arrêt
s'occuper de sa mère, qui a démissionné de l'existence.
Rosetta ne cessera de lutter pour avoir une place dans une société
qui ne veut pas d'elle. Pourtant elle recevra parfois de l'aide et un peu
d'affection. Mais elle refusera de se laisser aimer. De ce portrait très brut
naît pourtant souvent l'émotion. Le film nous montre finalement l'itinéraire
d'une jeune fille fragile, à la recherche d'un peu de dignité. La force des
frères Dardenne, c'est d'avoir un regard qui ne juge pas, d'être très proche du
documentaire. Cette réalité qui nous nous refusons de voir en face, ils osent
l'aborder avec talent.
kader

ROSETTA