Marin, un poisson-clown qui vit dans l'océan, est veuf. Il n'a qu'un fils
qu'il a appelé Némo, en souvenir de sa défunte épouse.
Mais Marin a un problème : il ne cesse de surprotéger son fils, qui, lui,
rêve d'apprendre des choses nouvelles et de découvrir le monde qui
l'entoure. Or pour son premier jour d'école, Némo, qui veut défier son
père, décide de s'approcher d'un bateau pour le toucher.
Malheureusement pour lui, il est capturé, transporté à Sydney (en
Australie) et se retrouve dans un aquarium se
trouvant dans un cabinet de dentiste. Son père fera tout pour le
retrouver…

Sur le plan technique, on peut le dire sans hésiter, c'est une magnifique
réussite. Maintenant les images de synthèse ont vraiment supplanté les
dessins faits à la main. Sur le plan de l'histoire, on est loin du
provocateur " Shrek " des studios Dreamworks, mais on est tout de
même dans la même veine que " Mille et une pattes " ou " Monsters &
Cie ", c'est-à-dire qu'on fait du Disney, mais on ajoute ici ou là ce qui
fait la marque Pixar : inventivité, humour, finesse du scénario et surtout
quelques répliques incisives. L'objectif est donc largement atteint. Il y a
même à un moment du film une scène calquée sur "Psychose "
d'Hitchcock. Alors bilan : on passe un très bon moment dans les
profondeurs de l'océan peuplé de créatures qui peuvent être soit
sympathiques, soit dangereuses, et surtout on se souvient combien
l'éducation d'un enfant est une mission délicate pour les parents. Donc
à voir sans hésitation, tout le monde y trouvera son compte.

Abdelkader (Auteur ; 29/11/2003)