Au XVIIIe siecle, a Paris, va naitre Jean-Baptiste
Grenouille. Qui est-ce ? Simplement un homme un
peu autiste, mais avec une capacite extraordinaire : il
a un odorat tres developpe. Il peut sentir une odeur
qui se trouve tres loin de lui, dissequer les odeurs,
etc... Or il decouvre chez une jeune femme une
odeur qui l'enivre. Sans faire attention il la tue. Puis il
se met en quete de savoir comment faire pour
capturer une odeur, meme celles se trouvant sur un
etre humain. C'est la qu'il se mettra a commettre
meurtre sur meurtre sur des jeunes femmes, pour
ensuite tenter de leur soutirer leurs odeurs...
Je n'ai pas lu le livre ("le parfum" de Patrick
Suskind), mais le film est fascinant. Le cineaste
allemand Tom Tykwer avait une mission delicate :
parvenir a faire ressentir au spectateur ce que le
heros du film ressent, ou plutot sent. D'abord il faut
signaler la performance etonnante (et remarquable)
de l'acteur anglais Ben Wishaw qui ne se contente
pas de jouer le role principal, mais de l'habiter
completement. Il porte deja beaucoup la reussite du
film sur ses epaules. Mais il y a aussi toute
l'atmosphere creee par cet univers que nous montre
Tykwer. La on peut dire que la realisation y est aussi
pour beaucoup. Et n'oublions pas non plus de parler
de cette France qui nous est montree, qui sent (c'est
le cas de le dire) l'authenticite historique. Reste
l'histoire en elle-meme. Il faut le dire : tout cela ne
nous convaint pas completement, en particulier la
derniere partie du film ou le heros enivre tous ceux
qui l'entourent. Pourtant des scenes restent
marquantes : toute la partie qui se situe a Grasse est
remarquable, avec la presence de la tres jeune actrice
Rachel Hurd-Wood (16 ans), dont la beaute
fascinante et troublante ne laisse pas indifferent. On
peut donc sans hesiter qualifier "Le parfum", le film,
comme une oeuvre a part entiere, certes non
exempte de defauts, mais qui a sa place dans les
grands films de l'annee 2006.
Cine Phil (auteur/historique/fantastique)