Ramené de l'enfer pendant la 2e guerre mondiale étant bébé lors
d'une cérémonie nazie, Hellboy devient un agent combattant des
forces surnaturelles, aux côtés d'un homme-poisson télépathe. Il
est amoureux de Liz, qui a dû être internée dans un hôpital
psychiatrique. Mais voilà que les survivants nazis veulent faire
revenir celui par qui tout a commencé, afin de reconquérir la
planète...
Avant d'être un nouveau film de super-héros, c'est d'abord un
film de Guillermo Del Toro, réalisateur mexicain prisé depuis
"Cronos" et "Mimic", deux brillants films fantastiques. Mais
c'est le succès de "Blade 2", supérieur au premier, qui lui
permet de mettre en chantier l'histoire d'Hellboy, projet qui lui
tenait à coeur. Et indéniablement le film a sa patte, avec toujours
ce souci de l'image, les éclairages, la photo, et cette manière
qu'il a de valoriser les coins sombres (ici les couloirs du métro).
Malgré tout, on a parfois le sentiment que le scénario patine un
peu et fait dans la redite (des combats avec des monstres
encore et encore), heureusement sauvé par l'atmosphère créée
par les décors et le reste. Côté interprétation, le choix de Ron
Perlman (vu dans "le nom de la rose", "Alien 4" et... Blade 2)
est intéressant, car il tente d'apporter beaucoup de nuances à
son personnage, sans oublier un certain humour bienvenu. Donc
dans l'ensemble, le film est une bonne surprise puisque l'on
arrive à ressentir qu'un vrai metteur en scène est derrière la
caméra. Reste à affiner le scénario.
Ciné Phil (fantastique ; 11/08/2004)