Eldon Perry est flic à Los Angeles. En pleine attente du jugement des
4 flics qui ont tabassé Rodney King, il passe devant une Commission
d'enquête suite à une bavure. Il est relaxé et est promu lieutenant. Son
coéquipier est le jeune Bobby, qui découvre petit à petit combien la
police de L.A. est corrompue jusqu'à un haut niveau hiérarchique. De
plus il a une secrète liaison avec une femme flic qui est noire. Tout cet
univers va basculer quand Perry et Bobby doivent mener une enquête
sur ce qui semble être un simple braquage qui a mal tourné...

Avant ce film, Ron Shelton n'avait signé que des oeuvres mineures,
dont quelques films sympathiques ("les blancs ne savent pas sauter"
par exemple). Et là il nous surprend agréablement. Ce qui suscite
l'intérêt ici, ce n'est pas l'histoire, qui passe en 2nd plan, mais surtout
le cadre : la ville de L.A. un peu avant les émeutes de 1992. Et là,
chapeau ! On y croit. Et la police de L.A. s'enfonce dans les
méandres de l'enfer, tant elle est gangrénée. Corruptions, bavures,
chantages, etc. Tout y passe. Et le choix de Kurt Russell dans le rôle
d'un des flics pourris est judicieux, car il rend le personnage très
crédible (alcoolique, mal dans sa peau, sans scrupules, difficile à
cerner). Toute cette réalité qui nous explose en plein visage (le film
finit sur le début des émeutes noires suite au 1er jugement rendu sur le
tabassage de Rodney King) aboutit à un constat amer. On peut donc
saluer Ron Shelton d'avoir le courage d'agiter les démons de l'histoire
américaine. Et de nous donner l'occasion de voir un polar qui tente de
sortir des sentiers battus.

Abdelkader (policier ; 22/08/2003)